La CNV Entre au College !

En créant un dispositif de médiation par les pairs, le collège de La Réole (33) intègre les outils de la CNV pour aider les élèves à être autonomes dans la gestion de leurs conflits.

Le harcèlement à l’école en baisse

En 2019, on a pu entendre à la radio : « Le harcèlement à l’école est en baisse dans les écoles françaises. […] De plus en plus d’établissements scolaires mettent en place la médiation par les pairs. ». Quelle satisfaction !

Je me souviens encore de l’époque où intégrer la CNV à l’école était vue par les représentants de l’éducation nationale comme faire rentrer une secte dans l’école. Une dizaine d’années plus tard, les principes fondamentaux de la CNV étaient inscrits dans les programmes d’éducation civique du collège. Que de chemin parcouru ! Et encore tant à faire quand on vit le collège au quotidien; le manque de formation des enseignants, la violence entretenue dans les pratiques de communication du personnel du collège et des familles …

Le plus important: La formation des enseignant

Pour avoir essayé à plusieurs reprises de transmettre la CNV au collège, j’en suis arrivé au constat que le plus important est la formation du personnel et non celle des élèves. Cela semble évident car comment donner l’exemple si on ne pratique pas soi-même ?

Quand, il y a deux ans, notre nouvelle cheffe d’établissement nous a proposé une formation pour mettre en place la médiation par les pairs, je me suis senti enfin remotivé. Fabienne, formatrice à l’AROEVEN, nous proposait de constituer une équipe d’adultes qui serait responsable de former les élèves. Elle formerait l’équipe sur 3 ans afin de garantir un suivi jusqu’à une vraie autonomie de notre part. Fabienne, avec de nombreuses années d’expériences en tant que CPE, a su prendre en compte les inquiétudes du personnel et installer un cadre protecteur pour les élèves. Elle cherche aujourd’hui à approfondir sa pratique de la CNV, ayant pris conscience de son efficacité. Je lui ai parlé de Peace Factory …

Le principe de la médiation : des élèves médiateurs aident des élèves médiés volontaires à trouver eux-mêmes une solution à leur conflit. Afin de sécuriser le dispositif, il y a 2 médiateurs supplémentaires pour observer la médiation et vérifier le respect du protocole.

Il y a aussi un adulte qui attend derrière la porte en cas de besoin.

Les médiateurs posent des questions sur :

  • ce que vous demandez pour vous sentir mieux
  • ce que vous êtes prêts à faire pour que l’autre se sente mieux

On peut voir que dans le processus d’aide, il n’y a pas de question pour formuler ses besoins. En 30 minutes, c’est un exercice trop difficile pour un élève médié qui n’a jamais été sensibilisé à la CNV. Nos élèves médiateurs ont reçu une petite formation au sujet des besoins. Au cours de l’année, nous travaillons particulièrement leur capacité à aider les médiés à formuler leurs sentiments.

Des difficultés de mise en œuvre avec un premier bilan positif
La première année, nous avons réussi à constituer et à former une équipe de 7 élèves mais aucune médiation n’a eu lieu, faute de temps et d’organisation. La 2ème année, nous avons formé une équipe de 8 élèves et 8 médiations ont eu lieu. Pour cette rentrée, les anciens élèves médiateurs souhaitent revenir. Nous, adultes formateurs, seront aidés une dernière fois par Fabienne lors de la journée de formation des élèves. Le dispositif continue à se mettre en place …

L’interview d’une professeure formée

L’interview d’une professeure formée (voir ci-dessus), souligne que le processus de mise en place de ce genre de pratique est très long. La déception arrive vite tant l’attente est grande. Aujourd’hui, du groupe initial d’adultes de 14, nous ne sommes plus que 7 car 5 ont quitté l’établissement.  Autres départs, les secrétaires : la cheffe d’établissement leur avait demandé de faire partie du groupe ; elles ont beaucoup apprécié la formation mais ne se sentaient pas capable d’intervenir auprès des élèves ; elles restent aujourd’hui une aide logistique précieuse. 

L’interview de G, élève médiateur,

Comme le montre cette interview de G (voir ci-dessus), élève médiateur, les élèves sont très satisfaits de ce dispositif. Certains élèves nous ont également dit qu’ils avaient eu à faire face à l’incompréhension et aux moqueries de certains de leurs camarades. Beaucoup d’élèves du collège ont encore un a priori négatif et auront besoin de plus d’informations, d’être rassurés, … Dans les années qui viennent, nous y travaillerons.

Alexis. Août 2019

Télécharger un PDF ici.

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...
Translate »